Architecture d’un microservice

Pour le développement de nos services, qui seront des composants de cette architecture :

1 1 - Architecture d'un microservice

Une bonne pratique consistera à implémenter le pattern Repository. Notre application se décomposera en 3 couches :

  • Une couche Service qui expose les points d’entrée. Elle peux être également responsable de la gestion des exceptions, de l’authentification et des logs.
  • Une couche Business qui contient la logique fonctionnelle. Elle organise les context de connexion à la base (UnitOfWork) et appelle les repository pour effectuer des opérations sur la source de données.
  • Une couche Repository qui accède ou modifie les données.

Schéma d’architecture d’un service. Les flèches en rouge représente des appels non autorisés.

1 2 - Architecture d'un microservice

Chaque couche est séparée par des interfaces pour la mise en œuvre de l’injection de dépendance dans nos projets.

A noter que Asp .Net Core supporte nativement cette bonne pratique via la classe ServiceCollection.

Au niveau des framework et outils tiers nous pourrons utiliser, en vracs  :

  • Pour l’accès aux données : l’ORM Entity Framework Core.
  • Automapper : pour mapper facilement un objet entités avec un POCO ou DTO pour le transport des informations.
  • Swagger pour la présentation de nos API. Une valeur sure !
  • Postman pour les tests locaux de communication avec notre API.
  • Nuget qu’on ne présente plus pour le partage des interfaces et des objets.
  • Nunit + Un Framework de mocking tel que Moq ou Rhino Mock pour les tests unitaires.

J’en oublie surement mais j’ai cité les indispensables 🙂

A très vite pour la partie dev !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.